options
Restez en contact. Inscrivez vous à la Newsletter électronique




















Max Léglise

La vigne et le vin entre Ciel et Terre
un texte de Max Léglise réédité par LeRouge&leBlanc (suppl. au N° 87)

image

LeRouge&leBlanc (sarl Les Éditions du Vin) s’attache depuis plus de 25 ans à défendre le vin vivant. Dans le droit fil de cette démarche, le collectif a décidé de rééditer le texte d’une conférence (1990) de Max Léglise, "La vigne et le vin entre Ciel et Terre". L’auteur (1924-1996), œnologue et chercheur, apporte un éclairage à la fois simple et précis sur la vigne, la culture et la vinification dans un sens qui diffère des tendances œnologiques dominantes. Sa quête est celle de l’authenticité du vin dans l’expression de son terroir.
« Il est vain de s’abstenir de produits chimiques de synthèse dans la phase “culture” – dit-il – si l’on doit en remettre ensuite dans les produits transformés » : d’où l’importance de bien saisir la globalité de ce que sont "la vigne et le vin entre ciel et terre".
Un texte qui mérite plus que jamais une large diffusion : une “pièce au dossier” de la viticulture d’aujourd’hui, en quelque sorte.


L’auteur de "La vigne et le vin entre Ciel et Terre" et sa démarche
image

Bourguignon et œnologue, Max Léglise (1924-1996) a effectué l’essentiel de sa carrière à la Station œnologique de Bourgogne (INRA, Beaune), où il est entré en 1948 et qu’il a dirigée de 1962 à 1984. Esprit ouvert, il s’est intéressé à l’alchimie et à l’œuvre de Paracelse aussi bien qu’à la culture biologique et à la biodynamie. Parti de l’œnologie conventionnelle dominante qu’il a pratiquée dans la première partie de sa carrière, il a fait évoluer sa science de la vigne et du vin et progressivement développé des "Méthodes biologiques appliquées à la vinification & à l’œnologie" (deux tomes, 1994, Le Courrier du Livre). Dégustateur réputé, il a également été l’un des initiateurs de l’analyse sensorielle ("Une Initiation à la dégustation des grands vins", 1976, réédition Jeanne Laffitte).
Plus que tel ou tel point technique (acidification, chaptalisation, etc.), toujours et légitimement contestable, c’est la démarche critique de Max Léglise qui justifie, aux yeux du collectif du Rouge&leBlanc, la réédition du texte publié en 1990, "La vigne et le vin entre Ciel et Terre" (suppl. au N° 87).
Webmestre le 05/08/08 | Envoyer envoyer   Impression impression | Lien Permanent