La revue

La revue

N° 138
15 €
13 €

Sylvaner Grand Cru Zotzenberg

Zotzenberg, le sylvaner grand cru

A la rencontre de Philippe Pacalet

A.O.P. Buzet, de belles découvertes

Interview Marc-André Sélosse

  • Domaine Les Pierres Ecrites
48 pages
Lire un extrait
Extrait de la revue

Demain?

Tout d’abord, nous espérons, chers lecteurs, que vous avez passé la période estivale sans souci majeur, malgré ce maudit virus et les changements qu’il induit dans nos pratiques sociales.

En cette période compliquée et incertaine, une fois n’est pas coutume, nous parlerons de nous, ou plutôt de la revue que vous tenez entre vos mains et de son avenir, pour vous en soumettre un bulletin de santé, en quelque sorte. Rassurez-vous, en dépit des circonstances, elle demeure bonne.

Après une interruption au printemps dernier – confinement oblige –, nous avons repris avec enthousiasme le chemin des vignes et les visites de domaines, en l’occurrence pour la réalisation de ce numéro, le vignoble de Buzet, le grand cru alsacien Zotzenberg Sylvaner ainsi que la « Maison » Pacalet. Nous nous réjouissons de constater que notre revue, créée par une poignée d'amateurs passionnés et acharnés, va bientôt fêter ses quarante années d'existence avec la publication de son 150e numéro.

En février 2005, le regretté JP Géné écrivait dans le supplément du Monde : « C’est cela Le Rouge et le Blanc, un travail de compagnons du vin, soucieux de l’ouvrage bien fait, qui leur vaut une certaine autorité dans un vignoble pollué par la presse commerciale. Pour les lecteurs, c’est l’assurance de notations et de commentaires à l’abri des lobbies ou des modes. Quelle autre revue vineuse française peut revendiquer la même indépendance ? » À la suite de cet article, le nombre d’abonnements avait doublé en quelques semaines ; aujourd’hui, il a quintuplé, assurant ainsi notre totale indépendance financière sans recourir à une quelconque publicité.

Cet équilibre financier, nous vous le devons. Et votre soutien est encore plus vital en cette période difficile. Fidèles aux idéaux des fondateurs, en particulier à celui du bénévolat des rédacteurs, nous poursuivons avec votre aide notre combat en faveur des vins qui expriment un terroir et la personnalité d’un vigneron.

Nous vous remercions donc, vous lecteurs et abonnés fidèles, qui nous suivez depuis des années, parfois depuis la première heure, prouvant ainsi que notre revue est bien ancrée dans le paysage viti-vinicole et dans les repères des amateurs, mais vous aussi, abonnés plus récents, qui nous témoignez votre confiance. Nos remerciements s’adressent également à nos dépositaires, libraires et cavistes, qui participent à notre notoriété. Nous sommes et serons toujours ravis d’en accueillir de nouveaux.

Vos encouragements, vos félicitations et parfois vos critiques nous incitent à être toujours exigeants voire intransigeants lors de nos dégustations à l’aveugle comme dans nos écrits et reportages.

Mais nous ne sommes pas infaillibles. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, critiques et suggestions. Elles sont et seront toujours les bienvenues afin de faire progresser qualitativement votre revue. C’est ainsi que vos observations ont contribué à mieux répartir les articles consacrés au vignoble français et ceux concernant les vignobles étrangers. Nous avons et aurons toujours le souci de défendre tous les vins de qualité quel que soit leur prix, mais là encore l’équilibre entre les vins chers et ceux plus abordables est nécessaire. Trouver une meilleure homogénéité des reportages entre les appellations récentes ou méconnues et celles plus réputées fait également partie de nos objectifs.

Enfin, la pérennité de notre revue est également une de nos préoccupations. Une bonne moitié de nos rédacteurs ayant dépassé les soixante ans, il nous apparaît indispensable de renouveler la composition de notre comité de rédaction et préparer le R&B des prochaines décennies. L’intégration de nouveaux membres ne se fait pas en quelques mois. C’est pourquoi nous souhaitons constituer une réserve de futurs rédacteurs, bénévoles comme nous, auxquels nous ferons appel en fonction des compétences détenues. Les conditions fixées pour intégrer ce groupe figurent en pages intérieures.

Mais à présent, chers lecteurs, « esbaudissez-vous, et gaiement lisez le reste, tout à l’aise du corps et profit des reins. (1) »

(1) Gargantua, François Rabelais

LeRouge&leBlanc